Portes

Grenoble | Portes [Histoire]

Plan fortifications Grenoble 1890

Peu après la conquête de Grenoble en 1590 par François de Bonne - Duc de Lesdiguières, celui-ci s'est attaché à restructurer l'espace urbain de la ville notamment en édifiant de nouveaux remparts. Cette nouvelle enceinte a permis de doubler la superficie de Grenoble et de la porter à 21 hectares. 

Les portes de la ville sont alors au nombre de huit : de Bonne, Randon, Très-Cloître, des Alpes, des Adieux et de la Tronche qui ont toutes disparues de nos jours. Seules les deux qui subsistent sont Saint Laurent et de France.

La plus majestueuse, Porte de France, fut construite en 1620 dans le cadre de la fortification de la colline du Fort de la Bastille. Facilitant l'accès à la route vers Lyon, elle représente l'entrée Nord solennelle de la ville comme en attestent le côté monumental et les bas - reliefs avec trophées militaires sculptés par Jacob Richier. Dédiée à Lesdiguières, Henri IV et Louis XIII, elle glorifie à la fois les souverains et la ville de Grenoble elle - même. Depuis 1932, la porte a été convertie en un monument aux morts de la ville de Grenoble.

Edifiée fin XVIe siècle lors de la construction de la nouvelle enceinte de Grenoble, la porte de Bonne représentait l'entrée principale de la ville coté Sud. Elle fut détruite en 1889.

La porte Randon (hommage au maréchal) située au bout du quai du même nom était l'entrée symétrique de la porte de France de l'autre côté de l'Isère au niveau de l'ancien Avenue de la Gare, aujourd'hui Boulevard Edouard Rey - Avenue Felix Viallet.

Enfin, les portes des Alpes, Très Cloître et des Adieux délimitaient la ville vers l'Est à partir de l'ancienne place des armes (place de Verdun) respectivement au bout des rues de Strasbourg, rue Malakoff et rue Lesdiguières.

Grenoble | Porte de France [1]

Hero before Hero after

Grenoble | Porte de France : Le Pavillon de la Porte de France (1904).

Grenoble | Porte de France [2]

Hero before Hero after

Grenoble | Porte de France : La Porte de France. Esplanade.

Grenoble | Porte des Alpes

Hero before Hero after

Grenoble | Porte des Alpes : La Place des Alpes (1901). Fin de la Rue de Strasbourg.

Grenoble | Porte Saint Laurent [1]

Hero before Hero after

Grenoble | Porte Saint Laurent : Entrée du Quartier Saint Laurent.

Grenoble | Porte Saint Laurent [2]

Hero before Hero after

Grenoble | Porte Saint Laurent : La Porte Saint Laurent et La Casemate (1909).

Grenoble | Porte de La Tronche [1]

Hero before Hero after

Grenoble | Porte de La Tronche : La Casemate. Quai des Allobroges. Le Tramway devant la porte et le Saint-Eynard.

Grenoble | Porte de l'Ile Verte

Hero before Hero after

Grenoble | Porte de l'Ile Verte : Quai Jongkind. La Citadelle et son pigeonnier.

Grenoble | Porte de La Tronche [2]

Hero before Hero after

Grenoble | Porte de La Tronche : Quai des Allobroges. Saint Laurent. La Tronche et le Saint - Eynard.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×